dimanche 6 août 2017

Emmanuel Macron : les sondés ne l’aiment plus et il n’en finit plus de chuter !

Sondage après sondage, Emmanuel Macron poursuit sa chute.
Sondage après sondage, Emmanuel Macron poursuit sa chute. Et si l’on en croit les photos le montrant toujours aussi souriant, aussi souriant que lorsqu’il était sur les scènes de sa campagne électorale, cette perte de confiance des Français à son égard n’a pas l’air de l’atteindre. Du haut de son trône, Jupiter n’en a cure : il dirige tout. Tout est à lui, tout est « du pipi de chat », sauf ce qu’il a décidé et ce qu’il nous prépare.
Comme le titre Causeur, est-ce vraiment le début de la fin, ou le commencement d’un nouveau Macron ? S’il continue à vouloir jouer Jupiter, la chute va se poursuivre et on peut se demander quand il atteindra le fond du fond, celui atteint par son prédécesseur descendu en dessous des 10 % de satisfaits.
Trois mois après son élection, le voici sous la barre des 50 %, puisque le dernier sondage, celui de YouGov, annonce que seulement 36 % des Français lui sont favorables. À un point en dessous de son Premier ministre ! Le mois dernier, déjà, l’IFOPl’avait annoncé en chute de 10 points. À ce stade, d’ailleurs, ce n’est plus une chute mais une dégringolade qui prouve combien sont inconstants les Français qui, le 24 mai, étaient derrière lui à 67 % ! Un résultat qui doit faire plaisir à François Hollande, qui n’avait pas été aussi rapide dans la désaffection des sondés.
Laurent Joffrin expliquait à BFM TV que ce désamour était dû à un problème de fond : « En Marche ! est un parti de droite. La plupart des mesures sont des mesures de droite. Macron nous offre un pâté d’alouette », voulant ainsi reprendre l’expression de Bernard Thibault : « Un cheval de cadeaux supplémentaire aux entreprises et une alouette de promesse aux salariés. »
Je crois plutôt que ces très mauvais sondages, Macron les doit à sa façon d’être, à sa manière dictatoriale de gouverner qui se cache derrière son sourire « Colgate ». Et surtout à son inexpérience de jeune Président et à celle de sa très large, trop large majorité LREM dont les couacs font les délices des internautes. 49 % des Français n’apprécient pas du tout ce que Macron a fait ou annonce de faire : l’ISF dont la révision va n’avantager que les riches, sa méconnaissance des besoins militaires, ses mesures favorables à plus d’immigration, sa promesse (tenue) de gouverner par ordonnances, ses invités privilégiés comme Rihanna et autres people, la générosité qu’il montre aux pays africains alors que les budgets des ministères régaliens sont en baisse, etc.
L’été sera donc chaud pour le jeune Président. Les Français se rappellent, enfin, qu’il fut un personnage clef de la présidence Hollande lorsqu’il était secrétaire général adjoint de l’Élysée. Regardez le pouvoir qu’un tel homme peut avoir en regardant la série Baron noir, une série télévisée qui démontre comment les hommes politiques peuvent nous manipuler et nous enfumer.
L’attentisme bienveillant que nous avons montré pour la toute nouvelle présidence n’aura donc eu qu’un temps très court. Le revers subi par Emmanuel Macron touche également la presse sans la complicité de laquelle, pourtant, il n’aurait jamais franchi la grille du coq. Regardez avec quel plaisir Le Canard enchaînéMediapart et même Libération révèlent, à longueur de page, les erreurs, les revirements présidentiels mais aussi les errements, les bourdes de ses ministres et députés. Auraient-ils peur d’être, eux qui l’ont fait roi, emportés dans sa chute ?
On attend avec intérêt les résultats du prochain sondage. Les Français sont-ils vraiment en vacances ou nous préparent-ils une rentrée bouillante ?